Informations pratiques: Avis aux sinistrés

Informations pratiques: Avis aux sinistrés

Pour beaucoup de nos sinistrés, c’est le moment du nettoyage et pour certains la constatation des dégâts.

1/ Procédure ORES – Electricité pour réintégration dans les maisons

👉 Votre habitation n’a pas été inondée :

Vous récupérez alors l’alimentation électrique (nous vous invitons à vérifier votre disjoncteur le cas échéant).

👉 Votre habitation a été touchée par les inondations à un niveau inférieur à votre compteur électrique ou à votre tableau divisionnaire (armoire à fusibles) :

Nous vous invitons à faire vérifier votre installation électrique intérieure par un installateur ou un organisme agréé afin de vous assurer que tout est conforme aux normes de sécurité et que votre installation ne présente aucun risque.

👉 Votre habitation a été touchée par les inondations à un niveau au moins égal à votre compteur :

Dans ce cas il existe un risque non négligeable pour votre sécurité et votre installation et nous procéderons à la mise hors tension du raccordement et au remplacement du compteur et des parties nécessaires à son bon fonctionnement il vous sera également demandé de faire vérifier votre installation par un installateur ou un organisme agrée AVANT la remise en service.

Ces différentes étapes sont indispensables pour garantir votre sécurité et celle de vos biens.

2/ Procédure cadavres animaux

Rendac : Service clientèle (053/14.03.00) est accessible dès 7h00 du matin.

La société Rendac collecte les dépouilles animales.

3/ Que faire si votre cuve à mazout perd son contenu ?

I)             Si la cave est encore sous eaux :

1° Contacter directement son assurance en évoquant particulièrement la problématique de la fuite de la cuve à mazout ;

2° Faire appel, via son assurance, à un collecteur agréé pour ce genre d’opérations (récupération mazout – voir adresse internet : http://owd.environnement.wallonie.be/xsql/2.xsql?canevas=) et conserver précieusement les documents fournis par le collecteur qui a réalisé l’évacuation et attestant de l’élimination du mazout via une filière adéquate ;

3° Si la citerne contient encore du mazout contaminé par de l’eau, celle-ci doit également faire l’objet d’une vidange par un collecteur agréé pour ce genre d’opérations (récupération mazout) ;

4° Si la citerne présente des fuites, il est impératif, une fois son dégazage, sa vidange complète et son nettoyage réalisés, soit de faire réparer la citerne par un professionnel compétent si cela est possible, soit, dans le cas contraire de l’évacuer.

II)            Si l’eau n’est plus présente dans la cave (les murs et les sols peuvent alors être pollués) :

1° Contacter directement son assurance en évoquant particulièrement la problématique de la fuite de la cuve à mazout ;

2° Faire appel, via son assurance, à une société spécialisée pour le nettoyage des murs et du sol (si le sol est étanche). Si par contre, le sol n’est pas étanche, il y a lieu de faire appel à un expert agréé en gestion des sols, mandaté par l’assurance, afin d’établir le plan d’action à mettre en œuvre pour assurer l’assainissement du sol. Cet expert connaît la procédure à suivre et les mesures de gestion immédiate selon les formes et modalités prescrites à l’article 80 du décret du 1er mars 2018 relatif à la gestion et à l’assainissement des sols ( voir aussi  le lien suivant : https://sol.environnement.wallonie.be/home/documents/le-coin-des-specialistes-experts-laboratoires/mesures-de-gestion-immediates-article-80.html )

4/ Information du service « calamités naturelles : inondations » (SPW Intérieur et Action sociale) pour les citoyens sinistrés par les inondations –

Que faire si vous avez subi des dégâts ?

👉 Contactez RAPIDEMENT l’administration communale du lieu où vous avez été victime de l’événement climatique. Les agents communaux sont à votre disposition pour vous guider dans vos démarches.

Pour l’entité de Walcourt, formez le 071 610 625.

👉 Prenez des photos des dégâts les plus importants et conservez-les précieusement ainsi que toute pièce nécessaire à l’établissement des dégâts (devis de réparation, facture de travaux, …).

👉 Contactez votre assurance sans attendre. Celle-ci indemnise la plupart des sinistres ordinaires via l’assurance-incendie (maisons d’habitation et leur contenu endommagés).

Quels rôle pour le Service régional des Calamités ?

Les communes introduiront, si elles jugent le phénomène exceptionnel, une demande de reconnaissance de l’événement comme calamité publique auprès du Service régional des calamités.

En cas de demande de reconnaissance d’une ou plusieurs communes, le Centre régional de Crise étudiera le caractère exceptionnel de ce phénomène. Pour les pluies abondantes, le critère d’exceptionnalité est la quantité d’eau de pluie tombée en une heure (min. 35 mm/1h) ou en 24h (min. 70 mm/24h).

Si les critères ne sont pas strictement rencontrés, la calamité ne sera pas reconnue.

Si la commune n’a pas introduit de demande de reconnaissance, son territoire ne sera pas reconnu et les personnes sinistrées ne pourront pas introduire une demande d’aide à la réparation.

Si, par contre, les critères sont atteints, l’événement sera reconnu comme calamité publique.

Si vos biens endommagés se situent dans le périmètre géographique de cette reconnaissance, vous pourrez introduire une demande d’aide à la réparation.

ATTENTION : Depuis le 1er mars 2007, les compagnies d’assurance indemnisent la plupart des sinistres « ordinaires » (via l’assurance-incendie) : maisons d’habitation et leur contenu endommagés par des inondations, tremblements de terre, débordements ou refoulements d’égouts, glissements/affaissements de terrain (risques simples).

Vous ne serez donc PAS indemnisés par la Service régional des calamités pour des dégâts qui étaient assurables (sauf les personnes bénéficiant d’un revenu d’intégration sociale ET n’étant pas assurée).

Quels sont les biens qui peuvent être indemnisés par le Service régional des calamités ?

Les dommages extérieurs à savoir :

  • – les immobiliers bâtis (mur de soutènement, terrasse sur béton, abri de jardin sur béton, etc.)
  • – certains biens meubles (mobilier de jardin, outillage, etc.).
  • – les véhicules de 5 ans au moins
  • – les biens corporels meubles affectés à une activité professionnelles
  • – les biens agricoles et horticoles
  • – les peuplements forestiers

Attention ne sont pas indemnisés :

  • – Le bâtiment et son contenu
  • – Les terres, les plantations, les pelouses, les graviers, etc.
  • – Les biens d’une personne morale qui peuvent être assurés
  • – Les dommages esthétiques (ex. griffes sur la carrosserie)
  • – Les biens somptuaires (piste équestre privée, piscine privée, etc.)

Pour de plus amples informations

  • 👉 SPW Intérieur et Action sociale, service régional des calamités : 081/32.32.00 (du lundi au vendredi de 8h00 à 16h30).

5/ Gestion des déchets “chimiques” – Recommandations SOS environnement nature

Suite aux inondations en Wallonie, beaucoup de déchets ont été charriés par les eaux et se sont échoués un peu partout le long des cours d’eau, dans les jardins, dans les champs,…

Pour la gestion de ces déchets “chimiques” (petits fûts, cubis, jerrycan…), SOS Environnement Nature (SPW) recommande aux particuliers de prendre toutes les précautions nécessaires et de ne pas évacuer eux-mêmes les déchets. Redoublez de prudence si vous ne connaissez pas l’origine des produits ou si ceux-ci ne sont pas ou plus étiquetés.

!!! En cas de pollution importante, prévenez la zone de secours et SOS Environnement Nature.

Nous recommandons aux services de secours des les rassembler dans un local fermé et à l’abris des intempéries dans l’attente d’une évacuation par un collecteur agréé.

SOS Environnement Nature reste à la disposition des communes et des services de secours.

6/ Effondrement de sol sur votre propriété : que faire ?

Un effondrement du sol c’est quoi ? 

C’est un trou (affaissement) dans le sol avec disparition de la « matière » (terre ou autre). Bien que surprenants, ils ne présentent que peu de danger sauf lorsqu’ils se produisent à proximité des habitations (déstabilisation des fondations) ou lorsqu’ils apparaissent de manière soudaine. Ces effondrements sont courants dans certaines zones de notre région, il peut résulter de différents facteurs (nature du sol et sous-sol, présence de courant d’eau souterrain naturel ou non, etc.). De manière générale, un écoulement d’eau dans un sous-sol déstabilisé est souvent le facteur déclenchant. Avec les inondations, la prudence est donc de mise. Voici quelques conseils.

  • 👉 Si l’effondrement se produit dans un domaine privé à plus de 10 mètres d’une habitation :

1. Recenser et vérifier les descentes de toit, arrivées et sorties d’eau, citernes, piscines, …) et couper l’arrivée d’eau si celle-ci est l’élément déclencheur suspecté. Cela empêchera d’alimenter l’effondrement (couper l’arrivée d’eau, la dévier avec des sacs de sable ou drain, …)

2. Appeler sans tarder l’assurance de l’habitation.

3. Envoyer un mail à geologie@spw.wallonie.be avec : l’adresse de l’effondrement, le lieu, des mesures, le moment où l’effondrement s’est déroulé, s’il y a présence d’eau, des photos. Vous serez questionné selon une procédure et recevrez, si nécessaire, des premières explications et recommandations. Le Service public pourra donner des conseils mais ne pourra pas prendre en charge les possibles travaux et frais sur le domaine privé. Si pas de possibilité de se connecter à internet, appeler durant les heures de bureau : 081/33.61.50 (ou laisser un message).

  • 👉 Si l’effondrement se produit dans un domaine privé à moins de 10 mètres d’une habitation ou à plus de 10 mètres avec risque d’impact sur le domaine public : Prendre contact avec votre commune qui pourra suivre la procédure de soutien du SPW.
  • 👉 Si l’effondrement a lieu sur le domaine public : En informer votre commune.

Glissement de terrain : que faire ?

  • 👉 Si le glissement de votre terrain affecte le domaine public : Informer votre commune du phénomène.
  • 👉 Si le glissement concerne le domaine privé : Contacter l’assureur qui vous conseillera et vous indiquera la marche à suivre.

Envoyer un mail à geologie@spw.wallonie.be avec l’adresse du glissement, le lieu, des mesures, le moment où le glissement s’est déroulé, s’il y a présence d’eau, des photos.

Vous serez questionné et recevrez, si nécessaire, des premières explications et recommandations. Le Service public pourra donner des conseils mais ne pourra pas prendre en charge les possibles travaux et frais sur le domaine privé.

Si pas de possibilité de se connecter à internet, appeler durant les heures de bureau : 081/33.61.50 (ou laisser un message).

Pour de plus amples informations :

https://www.wallonie.be/fr/actualites/impacts-et-mesures-et-aides-en-Wallonie

Partager cet article